À la naissance, la connexion cerveau-muscle est inexistante, et c’est la raison pour laquelle le bébé n’est même pas capable de soutenir sa tête. Au cours de ses premières semaines, il va développer sa motricité, passer par plusieurs réflexes archaïques, pour enfin réussir à tenir debout au bout de 12mois. Le bon déroulement de ces étapes est tout à fait fondamental pour permettre le développement cognitif de l’enfant et aura des conséquences sur tout le reste de sa vie. Les douleurs éventuelles que tu ressens peut-être dans le dos, les cervicales ou les épaules, ne viennent probablement pas tant du fait que tu passes la journée derrière un ordinateur, mais de patrons moteurs pas correctement intégrés lorsque tu étais bébé.

C’est tout le sujet d’expertise de Mathieu Boulé, posturologue, ostéopathe et préparateur physique, qui a développé une méthode unique pour détecter ces manquements et trouver comment les corriger. Ses travaux permettent aussi et surtout d’améliorer la performance, physique comme intellectuelle puisque tout est toujours lié.

Ainsi, de LUCA, premier organisme vivant il y a 3,8 milliards d’années à aujourd’hui, il s’est intéressé aux facteurs qui permettent à l’espèce humaine d’exprimer son plein potentiel. Et SPOILER : ce n’est pas la méditation ! Je ne vous en dis pas plus, et vous laisse écouter notre excellent échange sans plus attendre !

Ah et avant de démarrer, je voudrais faire une petite dédicace à Marie Dairy sur Instagram, une fidèle auditrice de Limitless Project qui a la gentillesse de partager les épisodes dans ses stories. Merci à elle, et à tous ceux qui m’aident à progresser, par leurs messages d’encouragement, leurs commentaires sur Apple Podcast, ou leurs partages sur les réseaux sociaux !

Sommaire :

06:10 – Présentation
10:32 – Comment le développement moteur de 0 à 1 an peut modifier tout le reste de la vie d’un individu ?
21:00 – Comment favoriser l’assimilation des réflexes archaïques chez son enfant ?
35:25 – Comment détecter chez l’adulte des patrons moteurs mal assimilés ?
42:50 – L’importance du développement des facultés physiques pour améliorer notre compétence de vie et notre gestion du stress
45:10 – Comment trouver un praticien formé à l’institut IP ?
48:22 – Pourquoi les émotions ne sont pas très importantes ?
1:01:31 – L’équilibre entre le combat et la fuite
1:12:48 – Les meilleurs hacks de Mathieu Boulé
1:19:27 – Livre et prochain invité recommandé

Citations :

L’importance du développement moteur de 0 à 1 an :

  • La majorité des déséquilibres musculaires chez l’adulte se sont développés pendant l’enfance, principalement à l’âge de 0-1 an ;
  • À la naissance, le bébé a un excellent tonus musculaire…mais aucun contrôle moteur : le cerveau n’est pas câblé aux muscles et c’est pour cela que le nourrisson n’est même pas capable de soutenir sa tête ;
  • C’est le fait de tenir debout qui permet au bébé d’explorer le monde, de se reconnaître (d’avoir la conscience de lui-même), de développer un cerveau conscient, débloquant des capacités d’Apprentissage, et par la suite la gestion du capital émotionnel. Donc la posture est le point de départ de toute notre vie et de notre développement cognitif.
  • Les pétales d’une rose ne sont magnifiques que parce qu’ils sont attachés à une tige qui leur apporte tout le terreau nutritif. Le cortex est l’équivalent des pétales : pour qu’il soit éblouissant, il a besoin d’un tronc cérébral qui donne les bonnes informations, lequel se développent avec les réflexes archaïques dans les premières années de vie ;

Conseils aux parents :

  • Limiter le temps passé dans un siège auto entre 0 et 1 an ;
  • Favoriser le ventre au sol qui est une position clé pour le développement des réflexes archaïques ;
  • Abolir tous les jouets qui tendent à ériger un bébé avant qu’il ne soit capable de le faire : parc, youpala etc.. ;
  • Le portable est la cigarette de notre génération : c’est un poison pour les adultes, c’est encore pire pour les enfants – 0min d’écran avant 2ans et le moins possible ensuite ;
  • On est programmé pour tenir debout à 12 mois “pile”. Marcher plus tôt suppose d’avoir loupé des étapes “prérequis”, et marcher plus tard est associé à des troubles de nature fonctionnelle ;

Détecter chez l’adulte des patrons moteurs mal intégrés :

  • 8 adultes sur 10 ne sont pas capables de marcher à quatre pattes correctement ;
  • Une fois qu’on a appris et intégré un mouvement, on aura jamais besoin de le refaire. Si on arrête de marcher, de faire du sport, d’être actif, on va dépérir mais ce n’est pas parce qu’on n’aura pas nos prérequis, ce sera parce qu’on aura arrêté de les exploiter ;
  • Il y a 72 mouvements qu’on doit avoir intégrés entre 0 et 18mois : toi et moi, il y en a qu’on a intégré, sinon on ne tiendrait pas debout, mais il y en a d’autres non, ou partiellement. Le job du posturologue, c’est de reprendre l’essence de ces mouvements-là et de les travailler ;
  • Les tensions musculaires à répétition au repos ou pendant une activité sont généralement dues à des réflexes archaïques mal assimilés ;
  • Il y a des tensions musculaires aux endroits où les êtres humains n’ont pas de bonnes connexions avec leurs muscles, car le tonus est un mécanisme de protection du corps ;
  • La personne qui a un bon équilibre musculaire va pouvoir gérer toute forme de stress beaucoup mieux. On parle alors d’être robuste, résilient et résistant. Il faut pour cela avoir de l’équilibre, de la coordination, de l’agilité. C’est le signe qu’on a bien intégré les mouvements dans notre première année de vie et c’est ce qui fait qu’on devient compétent pour vivre et ainsi gérer toute forme de stress : physique, cognitif, émotionnel ;
  • Il faut relever des défis tout au long de sa vie, c’est la seule façon de maintenir le cerveau en santé ;

Les émotions ne sont pas très importantes :

  • Quand on regarde l’origine des cellules et bactéries qui forment le corps humain, on s’aperçoit que leurs deux objectifs fondamentaux sont la survie et la reproduction. Donc si on veut vivre des vies enrichissantes il faut déjà s’assurer qu’on est capable d’assurer notre survie. Ça exige de nous d’être en bonne forme physique et d’avoir un bon contrôle moteur de notre corps. Car tout ce qu’on fait dans notre vie consiste en des contractions musculaires (y compris l’expression de nos idées…) ;
  • “On a que deux façons d’influencer le monde autour de nous : par la contraction musculaire et par la sueur” – Daniel Wolpert ;
  • Si on a besoin de méditer pour se sentir en paix avec soi-même et avec le monde extérieur, c’est qu’on travaille sur des prérequis qui ne sont pas intégrés. On aurait alors intérêt à creuser du côté de la motricité… ;

Les hacks de Mat :

  • Le Neurospike, une petite balle de stimulation, est un hack sous estimé, hyper accessible, et qui peut donner des résultats surprenants en quelques minutes !

Références :

En savoir plus sur Mathieu Boulé :

  • Institut IP pour ceux qui voudraient se former ;
  • PersoNeuro est une nouvelle approche du développement personnel basé sur la motricité ;
  • Mat Boulé, le site personnel de l’invité ;

Autres épisodes cités :

Participe à la discussion :

Ton email ne sera pas publié. *Champs obligatoires