L’homme est adaptivore : il est capable de manger des produits ultra-transformés remplis d’additifs toxiques et de gras trans à longueur de journée, de passer son temps enfermé dans des boites et confortablement assis sur des chaises ou des canapés, et pourtant de vivre jusque 80 ans avec seulement quelques pontages coronariens. C’est stupéfiant !

Pourtant, son ADN est toujours celle du chasseur-cueilleur, libre et exubérant, dont les journées étaient régulées par les rythmes du soleil, la chasse et la chaleur humaine, riches en mouvements et baignées de nature.

Outre ses capacités d’adaptation, l’Homme se caractérise par un énorme cerveau. Si gros qu’il est parcouru de nombreuses circonvolutions pour rentrer dans une boite crânienne trop étroite pour son appétit insatiable. Et si, entre une série Netflix et une heure de perdue sur TikTok, on utilisait ses exceptionnelles capacités pour se poser une simple question : Est-ce que je vis ma vie d’Homo Sapiens ?

Éléments de réponse avec Paul Landon, un tigre des temps modernes qui vit sans chaise, ne fait jamais de pompe, mais bouge à longueur de journée dans sa forêt comestible. Il partage sa bienveillance et son intelligence dans cette conversation qui inspirera chacun à une vie meilleure pour un monde meilleur.

Sommaire :

01:56 – Tour d’inclusion et présentation de Paul Landon
08:16 – Mode de vie alternatif : qu’est-ce que la normalité dans notre société ?
29:09 – Le mouvement : essence de notre condition humaine
57:41 – L’être humain est adaptivore
1:13:59 – Retour vers un mode de vie plus sain et plus écologique
1:33:51 – Livre & invité recommandé
1:41:18 – Les réflexes archaïques
1:43:18 – Conseils aux parents
1:54:08 – Place à votre défi !
1:55:40 – Les rêves de Paul Landon
2:03:59 – Check-out

L’épisode en Vidéo :

Citations :

Mode de vie alternatif : qu’est-ce que la normalité dans notre société ?

  • Il ne faut pas attendre d’être en mauvaise santé pour la retrouver. Il faut la conserver tout au long de sa vie ;
  • Pour garder une bonne santé, la première chose (sous-évaluée par la plupart des personnes), c’est d’avoir un bon sommeil. Surtout pour les enfants, il faut respecter le rythme de sommeil. Si c’est le réveil qui vous réveille, ce n’est pas bon. Il faut se réveiller naturellement ;
  • Quand tu as un mode de vie alternatif, les personnes le prennent comme une critique à leur mode de vie. On est dans une société qui marche sur la tête. Mais qu’est-ce qui est normal ? L’éclairage industriel est-il normal pour nous, être humain ? Non ;
  • Si l’être humain a survécu depuis des millions d’années, la société que l’on connaît actuellement n’est pas “normale” pour son mode de vie ;
  • À chaque âge de la vie, il y a une recherche d’identité qui est différente. C’est normal à 20 ans de vouloir faire la fête ;
  • Le vieillissement vient quand on arrête de faire des trucs de jeune comme courir dans la forêt ou grimper dans un arbre ;
  • Notre nature de chasseur-cueilleur est encore en nous : si on ne bouge pas, on vieillit prématurément ;
  • Notre société est hyper normalisée et nous enlève ce côté exubérant. Pourtant, c’est de là que vient la santé physique, la joie. Nos maisons, vêtements nous maintiennent dans un cadre et nous empêchent de bouger. On est dans un moule qui nous impose comment dormir, comment manger, comment se comporter dans une file d’attente, … ;
  • On a peur d’être un humain vertical.
Paul Landon s’est chargé de la traduction et de l’édition de l’un des plus beaux livres que j’ai lu cette année : L’Animal exubérant de Franck Forencich

Le mouvement : essence de notre condition humaine

  • L’exercice est facultatif, mais le mouvement est obligatoire. La notion d’exercice est récente (année 70) car avant, les métiers étaient physiques. Le mode de vie actuel est inédit dans l’histoire de l’Homme ;
  • L’Homme n’aime pas l’exercice puisque dans notre ADN, on cherche le repos dès que possible. Sauf que maintenant, on ne fait que se reposer ;
  • L’exercice est pour un mode de vie où il manque des mouvements ;
  • 80 % des personnes ne font pas d’activité physique ;
  • Astuces : débarrassez-vous de vos canapés, vos fauteuils et chaises. Vous allez spontanément faire une centaine de squats par jour ;
  • En étudiant un enfant, on comprend qu’on est fait pour le mouvement ; 
  • On cherche la bonne santé par le sport, mais si on vit notre vie selon notre condition humaine, c’est-à-dire par le mouvement, on sera en bonne santé ;
  • On s’enferme nous-même dans des cages.

L’être humain est adaptivore

  • L’être humain s’adapte à son environnement : on s’adapte tellement qu’on s’adapte aujourd’hui à un mode de vie inadéquat ;
  • On sait que notre Terre n’est pas au centre de l’univers, mais on pense toujours que l’Homme l’est. Il faut changer ce point de vue si on veut survivre ;
  • On peut appréhender le temps à notre échelle de vie, mais sur l’échelle de la vie, on ne le comprend pas. On est microscopique sur cette échelle de temps ;
  • Ce n’est pas parce que certains pays polluent davantage que la France que c’est bien. C’est à l’échelle individuelle que ça se joue ;
  • En respectant notre ADN, on vit plus sainement avec notre environnement.

Retour vers un mode de vie plus sain et plus écologique :

  • La permaculture, c’est une culture permanente : c’est prendre soin de la terre, des humains et partager ;
  • Prendre soin de la terre = prendre soin des humains ;
  • J’ai acheté ma première voiture à 50 ans ;
  • Je cherche à me limiter : je suis végétalien par conviction depuis plusieurs décennies pour limiter mon empreinte carbone ;
  • C’est bien de moins faire, de réduire son empreinte carbone, mais comment faire pour l’améliorer ? C’est là que rentre en jeu la permaculture ;
  • La chose la plus folle que l’Homme est fait : chier dans de l’eau potable alors qu’on manque d’eau potable dans le monde ;
  • On peut remodeler son mode de vie en se posant la question : est-ce normal ? est-ce que je vis ma vie d’Homo sapiens ? ;
  • Je ne crois pas aux valeurs de bien ou de mal, mais de sa propre conscience ;
  • Si on ne se pose pas de questions, on ne vit pas sa vie d’être humain.
La nouvelle passion de Paul Landon est la permaculture et les forêts comestibles. Plus que de réduire son empreinte carbone, il rêve de rendre la Terre plus belle.

Les réflexes archaïques :

  • Les réflexes archaïques sont liés à l’évolution, en lien avec notre ADN ; 
  • Ils sont la base de notre fonctionnement neurologique et disparaissent pour laisser place à la motricité consciente ;
  • C’est un mode de vie adéquat qui les maintienne.

Conseil aux parents : 

  • L’humain est hyper domestiqué, s’est enfermé dans une cage dans laquelle il ne sort pas. Il faut leur donner de l’autonomie, les rendre plus “sauvages”.

Livre recommandé : 

Les rêves de Paul Landon : 

  • Terminer la traduction du nouveau livre qui va sortir en 2023 ;
  • Rendre la planète plus belle : il ne faut pas limiter notre empreinte, mais changer nos modes de vie pour rendre notre Terre encore plus belle ;

Le défi de Paul Landon :

  • Passez-vous de votre chaise pendant au moins une journée ! ;
  • Faites un pique-nique au milieu du salon pour vos repas pendant 15 jours ! ;
  • Pour aller plus loin, dans votre quotidien, supprimez vos chaises, canapés, tabourets, etc … Vous allez spontanément faire une centaine de squats par jour et votre santé vous remerciera.

Ressources :

Participe à la discussion :

Ton email ne sera pas publié. *Champs obligatoires

2 comments on “#40 – Paul Landon : Un tigre exubérant ne fait pas de pompes

  1. Parfois c’est quand rien ne va, quand tout nous semble inaccessible, impossible; quand notre existence même semble ne pas avoir le moindre sens que quelque chose peut se passer qui va complètement redéfinir notre personne.
    Alors que tout me semblait noir autour de moi, je suis tombé sur un post d’ Emma Gomez Synergie évoquant un podcast que je ne connaissait pas et dont le sujet, prendre soin de soi et de la planète m’a attiré.
    Le discours de Paul Landon et David Nicolas m’a complètement sidéré. Serions-nous tant à nous enfermer dans une prison alors que la porte est ouverte et que cette prison, elle est préjudiciable à notre santé, celle des humains que nous sommes mais aussi à celle de la planète, cet admirable vaisseau spatial au sein duquel nous partageons une place avec tant d’espèces.
    Les thèmes de ce podcast, notre santé physique, notre santé psychique, vivre en harmonie les uns avec les autres; l’intelligence, l’envie avec laquelle Paul Landon et David Nicolas échangent l’un avec l’autre, la profondeur de leur recherches, de leurs expériences et de leur connaissances; la cohérence et la pertinence de leur discours; tout cela m’a touché à un point que je n’aurais jamais imaginé.
    Alors oui, si vous avez un petit peu de temps lors d’un prochain trajet, si vous avez moyen d’accéder à Internet, franchement, écouter Paul Landon et David Nicolas est une expérience fabuleuse, probablement un tournant dans ma propre existence.
    Ce fut pour moi le premier podcast de la série et j’ai hâte de découvrir tous les autres…
    https://limitless-project.com/paul-landon/

    • David Sep 26, 2022

      Bonjour Thibaud et merci pour ce magnifique commentaire !
      J’ai eu moi aussi une vie complètement différente de celle que je mène aujourd’hui, de ces héros romantiques et dépressifs qui prennent vie dans les romans de Beigbeder. J’ai opéré un virage à 180° et je me sens aujourd’hui tellement mieux à tout niveau, physique, émotionnel, spirituel… Penser que j’aurais pu passer à côté de cette vie, à côté de ma vie, me donne le vertige.
      Souvent, il suffit d’un hasard pour changer un destin et allumer une petite lumière vers un autre chemin. Je suis ravi que cet échange avec Paul ai pu contribuer au tien, et je te souhaite beaucoup de bonheur en l’arpentant.
      Merci encore pour ton partage,
      Je te souhaite une merveilleuse journée,
      DN