Nous aimons les lignes droites, là où la vie est une sinusoïdale. Confortablement installés dans nos vêtements chauds et nos intérieurs climatisés, nous ne connaissons plus la faim, le chaud ou le froid. Peu à peu déconnectés de nos sens, aspiré par le tourbillon de la vie et des responsabilités, nous nous élevons en haut de nos buildings et perdons contact avec notre nature profonde.

La Toumo est une invitation à réveiller nos corps anesthésiés. À ressentir notre cœur qui bat, à contempler la beauté du papillon qui passe, à honorer les vertus de la simplicité. C’est cette philosophie qui guide les pas de Patrick Daubard. Passionné par les sciences humaines, fils et élève du Maître Maurice Daubard, il partage avec moi le fruit de ses explorations avec sagesse et poésie.

Et si l’exposition au froid et à la nature était la clé d’une vie débordante de vitalité ? (J’ai testé, et voici mon retour d’expérience !)

Sommaire :

01:35 – Tour d’inclusion et présentation de Patrick Daubard
07:19 – Le Yoga Toumo, l’art de la simplicité
20:38 – L’Homme est un être social et extrémiste
42:35 – Concilier Sankalpa et Santosha
50:16 – L’exposition au froid : bienfait pour le corps et l’esprit
1:14:25 – Il ne faut pas tuer son ego : il faut le conscientiser
1:18:35 – Les hacks & routine de Patrick Daubard
1:33:17 – Les 3 rêves de Patrick Daubard
1:39:14 – Conseils aux parents
2:07:18 – Invité et livre recommandé
2:24:55 – Check-out
2:30:35 – Place à ton défi !

L’échange en vidéo :

Citations :

Sur la nature de l’Homme :

  • La vie vient avec des problèmes : le jour où on en n’aura plus, je ne sais pas où nous serons ! ;
  • La complexité de l’Être Humain est passionnante ;
  • L’Homme est inachevé ! On est ici pour évoluer, tout le temps ;
  • L’Homme est un être social avant toute chose : nous sommes des enfants de la nature certes, mais nous sommes des êtres sociaux ;
  • Nous sommes extrémistes : il faut s’observer constamment sans que cela devienne une obsession ;
  • La théorie de l’élastique : on passe d’un extrême à l’autre. Dans l’éducation, on passe des parents qui dominent avec violence à des enfants qui dominent les parents.
  • Si nous sommes extrémistes, nous tombons dans le radicalisme ; 
  • Il faut se mettre à la place d’autrui pour le comprendre ;
  • Il faut se responsabiliser pour sa santé ;
  • Nous avons besoin des autres, de vivre en communauté ;
  • L’adaptation est l’une des qualités de l’Être Humain : on peut s’adapter à des choses qui nous font du mal comme à des choses qui nous font du bien. On s’habitue à tout ! ;
  • On évolue, et on n’a pas le choix : il faut travailler sur soi, et mettre cette évolution personnelle au service de l’autre ;
  • Il faut adapter son discours à la réalité des personnes ;
  • Quand l’élève est prêt, le maître arrive ! ;
  • On doit se sentir libre ;
  • Il ne faut pas avoir peur de dire des conneries et d’être spontané. Il vaut mieux passer pour un idiot une seconde que toute sa vie ! On apprend dans ses erreurs et sa souffrance.
Patrick Daubard à l’Institut Maurice Daubard à Vetan en Italie

Le Yoga Toumo, l’art de la simplicité :

  • Le yoga Toumo, c’est la simplicité, revenir à des choses plus simples. C’est se poser et admirer le paysage par exemple. On revient à la nature avant toute chose, dans une simplicité du geste, en respirant ;
  • Pour retrouver la nature, on se déshabille le plus possible, quel que soit le temps (sauf la grêle) ! Sortez, peu importe le temps ! ;
  • Le problème de l’Homme, c’est le manque de la Nature. Il est hors sol, le véritable sol, c’est-à-dire la terre, la pierre, etc.
  • Il fait tous les jours, beau ! Il ne fait jamais mauvais : il pleut, il vente, le ciel est gris, mais il ne fait pas mauvais.
  • Nous sommes les enfants de la nature, nous devons retrouver le contact avec notre Mère Nature ;
  • La contemplation, c’est une méditation ; 
  • Le yoga est le cheminement vers la connaissance de soi ;
  • Une des clés du bonheur serait de concilier Sankalpa (déterminer son orientation) et Santosha (vivre le moment présent) ;
  • Quand un papillon passe, tout s’arrête : on est ébahie par la beauté du papillon ;
L’assise du matin par -10°C lors de mon stage de Yoga Toumo avec Patrick Daubard

L’exposition au froid : bienfait pour le corps et l’esprit :

  • Les motivations pour s’exposer au froid sont multiples : de la pathologie à sortir de sa zone de confort ;
  • La douche froide, ce n’est pas du Yoga Toumo, c’est une exposition volontaire ;
  • Il faut entretenir sa relation avec le froid ;
  • L’Homme fonctionne avec l’homéostasie : tout doit être constant. Si on s’éloigne de cet équilibre, notre organisme va tout faire pour le retrouver ;
  • Vive le confort, mais l’Homme moderne s’est trop installé dans le confort. Il faut se responsabiliser ;
  • L’Homme, quand il dit qu’il a faim, c’est faux : il a juste de l’appétit. Si tu n’es pas prêt à risquer ta vie pour manger, c’est que tu n’as pas faim ! ;
  • Quand on s’expose au froid, quand on se retrouve soi-même : il n’y a pas que des effets physiques, il y a un équilibre qui se crée au niveau psychologique ;
  • Le froid, c’est un retour à la nature et on ressent que l’on fait partie de l’Univers et toutes les peurs s’écroulent ;
  • La grande peur de l’Être Humain, c’est de mettre en dualité Moi et le reste de l’Univers ;
  • C’est à partir de notre vulnérabilité que l’on peut apprendre sur nous ;
  • Il faut aller chercher notre humilité ;
  • Mais il ne faut pas faire n’importe quoi avec l’exposition au froid.
Se baigner dans une eau gelée est une autre activité des stages de Yoga Toumo

Il ne faut pas tuer son ego :

  • L’égo, c’est un moteur : il faut en être conscient ;
  • On peut être fier de soi ! ;
  • Si l’on tue son ego, on meurt avec lui ;
  • Le problème, c’est que les personnes ne sont pas conscientes qu’elles sont à fond sur leur ego ;

Les hacks et routine de Patrick Daubard :

  • Mon rêve, c’était d’avoir un jardin : c’est chose faite à 60 ans ;
  • Je vais tous les jours dans mon jardin, car vivre le Toumo, c’est être dans la nature ;
  • À Rio, il y a la nature partout. Je sors tous les jours, quel que soit le temps ;
  • Nous avons plus de projets que de de temps pour les réaliser ;
  • Connais ton jardin et tu connaîtras l’Univers ;
Quel moment magique que de contempler la montagne en s’offrant à elle dans toute notre vulnérabilité.

Conseils aux parents : 

  • Chaque enfant est différent ;
  • Je ne peux parler que de mon fils. Il joue beaucoup tout seul et il me dit souvent “je suis dans mon imaginaire”. Et on ne sait plus l’être une fois adulte ;
  • Le monde de l’imaginaire existe autant que le monde réel. La réalité, c’est ce que l’on vit et ce que l’on ressent ;
  • Les enfants nous apprennent tellement. Il faut apprendre avec son enfant pour se rapprocher de son enfant intérieur ;
  • Il faut essayer le plus possible de les laisser s’exprimer ;
  • Il ne faut pas passer de l’autoritaire excessif au laxisme. La perfection n’existe pas, donc l’erreur est possible ;
  • Il faut avoir une conviction dans l’éducation qu’on donne ;
  • Il y a trois éléments essentiels dans la relation avec nos enfants : aimer, protéger et éduquer. Il faut éduquer nos enfants pour qu’ils soient indépendants, autonomes et non dépendants de ses parents. Sinon, ce n’est pas de l’amour, mais de l’égoïsme.

Invité et livre recommandé :

  • La littérature est une grande école de la vie ;
  • Blaise Cendrars & Romain Gary ;
  • Une personne qui pratique l’apnée ;

Place à ton défi :

  • Prenez une douche froide tous les matins ! Expérimentez et vous n’êtes pas obligé de rester longtemps. Vous pouvez vous laver puis à la fin de votre douche, mettez du froid progressivement et un peu plus chaque jour. Et observez votre ressenti quand vous sortez de votre douche et comparez-le par rapport à une douche chaude !

Les rêves de Patrick Daubard : 

  • Continuer l’œuvre de mon père, Maurice Daubard ;
  • Pourquoi pas revenir à la musique.

Ressources :

Participe à la discussion :

Ton email ne sera pas publié. *Champs obligatoires